AccueilLes traitementsPar problèmesLe relâchement cutané, Principe et Solutions

Le relâchement cutané est l’un des signes principal du vieillissement de la peau. Il touche les femmes, tout autant que les hommes. Pour les hommes, sa progression est continue tout au long de leur vie. Pour les femmes, une accélération est observée, notamment à partir de la ménopause. Le relâchement cutané est dépendant de plusieurs facteurs, à la fois internes et externes. On parle notamment et respectivement de la génétique, du groupe ethnique auquel on appartient et de l’environnement dans lequel on évolue. Il a été observé que les premiers signes du relâchement de la peau apparaissent à partir de 35 ans chez les femmes caucasiennes, de 45 ans chez les femmes asiatiques et de 55 ans chez les femmes africaines. Toutefois, avoir une bonne hygiène de vie a également un rôle déterminant sur la qualité de notre peau. Parmi les facteurs externes, on retrouve : la ménopause, le tabagisme, la consommation d’alcool, l’exposition solaire, une croissance rapide (puberté), une forte perte de poids (régimes à effets yo-yo), une grossesse ou tout simplement les effets de l’apesanteur.

Scientifiquement, le relâchement cutané s’explique par une altération des tissus conjonctifs de la peau, mais également par une diminution de la production des éléments nécessaires à sa fermeté et sous soutien. On parle évidemment des fibres de collagène, d’élastine et de la production naturelle d’acide hyaluronique qui se raréfie. Une bonne hygiène de vie et le maintien d’une bonne hydratation, permettront de ralentir le processus de vieillissement, mais ne permettront malheureusement pas de le reverser. Lorsque le relâchement cutané est débutant et modéré, il est possible aujourd’hui d’avoir recours à des traitements de médecine esthétique qui pourront aider la peau à relancer la production de toutes ces molécules nécessaires à son maintien. Cependant, lorsqu’il est trop avancé, une association de techniques différentes et complémentaires devront être discutées, notamment en passant par le biais de la chirurgie.

Les mécanismes et protagonistes du relâchement cutané

Pour remédier au processus de relâchement cutané, il est indispensable de comprendre les mécanismes d’action sous-jacents de ce phénomène. Lorsque l’on vieillit, la peau s’affine et ne produit plus suffisamment ni de collagène, ni d’élastine, ni d’acide hyaluronique. Par conséquent, cela ne lui permet pas de garder son galbe et sa fermeté. La circulation sanguine se ralentit, l’hydratation de la peau est moins bonne, et ce, sans compter tous les facteurs environnementaux qui aggravent ce phénomène (soleil, tabac, changements hormonaux…).

Le collagène, de son étymologie « producteur de colle », est une protéine fibreuse présente en abondance dans tous les organes des mammifères (muscles, tendons, os, peau…) et, à l’image d’une corde, leur assure un rôle de soutien. Elle leur permet notamment de résister à la déformation, aux chocs ou au déchirement. Il existe 28 types de collagène ; chacun de ces types possède une structure qui lui est propre et se retrouve dans un organe particulier. Par exemple, le collagène de type I se retrouve dans les os, la peau et les tendons ; le collagène de type II se retrouve dans les cartilages et le collagène de type III se retrouve dans le système cardiovasculaire. Lorsque le collagène est trop vieux et de mauvaise qualité, il est dégradé par une enzyme de la matrice extra-cellulaire. La matrice extra-cellulaire est une sorte de « ciment des cellules » qui permet de les organiser afin qu’elles forment un tissu. De la même façon, ce sont les fibroblastes qui sont responsables de la néosynthèse des molécules de collagène, processus permettant de remplacer les anciennes. C’est ce nouveau collagène fonctionnel qui assure de manière optimale le rôle de soutien de notre peau. Lorsque notre peau vieillit, d’une part la dégradation du collagène devient plus importante que sa synthèse et, d’autre part, le collagène produit est de moins bonne qualité. Sa forme est modifiée, il est désorganisé et replié, ce qui le rend dysfonctionnel.

L’élastine est la protéine principale des fibres élastiques qui confèrent à la peau son élasticité. Elle est également produite par les fibroblastes qui se trouvent dans la matrice extra-cellulaire. Les fibres élastiques peuvent s’étirer jusqu’à une fois et demie leur taille, et permettent à la peau de reprendre sa position initiale lorsqu’elle est étirée ou pincée. Au cours du vieillissement, ou suite à certaines pathologies, on observe une augmentation de la dégradation de l’élastine par diverses enzymes. Il s’agit, en plus de l’exposition solaire, d’un facteur majeur qui contribue à l’altération la qualité de la peau.

L’acide hyaluronique est l’un des principaux composants de la matrice extra-cellulaire de tous les tissus de l’organisme. Il fait partie de la famille des polysaccharides (sucres) et a pour rôle de combler les espaces inter-cellulaires. Il participe majoritairement à l’hydratation et à la cohésion des tissus de la peau. Comme pour le collagène et l’élastine, l’acide hyaluronique est dégradé afin de se renouveler. Mais, avec l’âge, la dégradation est plus importante que la production impliquant ainsi une perte de volume au niveau de la peau, qui participe au relâchement cutané.

Les zones touchées et les solutions proposées

Les zones les plus touchées par le relâchement cutané sont :

  • L’ovale du visage et la formation de bajoues (amas graisseux de chaque côté du menton)
  • Les paupières supérieures et la queue du sourcil
  • Les pommettes
  • Le cou
  • Les bras
  • Le bas du ventre
  • L’intérieur des cuisses

Les solutions de médecine esthétiques proposées :

  • Les injections d’acide hyaluronique
  • L’Ulthérapie, lifting non chirurgical par ultrasons micro-focalisés
  • L’injection de fils tenseurs Silhouette Soft
  • La radiofréquence monopolaire Thermage
  • Le laser Exilis qui stimule la néocollagénèse

Chacun de ses traitements est détaillé dans des articles indépendants sur notre site. N’hésitez pas à suivre les liens pour en savoir davantage sur ces techniques. Lors de votre pré-consultation avec le Dr. Schartz, un bilan sur votre santé actuelle et vos antécédents médicaux sera effectué et un diagnostic sur l’avancée de votre relâchement cutané sera établit. Le but sera de vous proposer le meilleur protocole de traitement possible, personnalisé, et répondant au mieux à vos besoins.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour toute prise de rendez-vous.

https://iena21.com/wp-content/uploads/2022/05/IENA21-LOGOHEADER-320x320.png

Le centre vous accueille du lundi au vendredi 11h-14h & 15h-19h

0