AccueilLes traitementsLaser et Dispositifs à Base d’EnergieLe traitement de la pilosité, de l'épilation temporaire à l'épilation permanente

L’ÉPILATION

Définition

L’épilation est l’action qui consiste à enlever, temporairement ou de façon permanente, les poils de la peau. Elle concerne aussi bien les femmes que les hommes, et peut être appliquée sur toutes les parties du visage et du corps, des plus visibles aux plus intimes.

Un peu d’histoire

À travers les siècles, pour les différentes civilisations, ou encore les diverses appartenances socio-culturelles et religieuses, l’absence ou la présence de poils reste une projection de l’image de soi, ainsi qu’un marqueur d’appartenance à la société. Des premiers silex utilisés en tant que lame de rasoir à la préhistoire, aux recettes à base de résine et de cire chaude au moyen-âge, jusqu’à l’apparition de la technique d’épilation au fil dans l’antiquité, les méthodes d’épilation n’ont cessé d’évoluer et d’être controversées à travers les âges. De nos jours, grâce à la révolution industrielle, de nouveaux procédés facilitent les innovations et l’émergence de nouvelles techniques d’épilation.

L’ÉPILATION TEMPORAIRE

Les méthodes d’épilation temporaire permettent de supprimer le poil uniquement sur une courte durée. Selon la technique utilisée et la croissance du poil de la personne concernée, ce type d’épilation peut durer entre quelques jours et quelques semaines.

Voici quelques exemples de méthodes d’épilation temporaire :

Le rasoir

L’épilation au rasoir est très courante, car elle est pratique, rapide, indolore, et économique. Elle permet de couper le poil au ras de la peau, sans toutefois permettre son arrachement à la racine. La repousse de ce dernier est donc généralement très rapide, et peut être à l’origine de poils incarnés.

L’épilateur électrique
Proposé comme une alternative au rasage manuel, l’épilateur électrique permet également une élimination des poils à la surface de la peau. Rapide et sans risque de coupure, il ne retarde cependant pas la croissance de la pilosité.

La pince à épiler et l’épilation au fil

Précises et pratiques, ces techniques permettent d’arracher le bulbe du poil un à un. Elles sont idéales pour parfaire une épilation du sourcil par exemple. Cependant, la lenteur des processus ne permet pas d’être efficace pour l’épilation de zones étendues.

La crème d’épilatoire
Solution rapide et sans douleur, la crème d’épilatoire est un produit chimique dont la composition reste controversée. En plus de pouvoir occasionner des réactions cutanées sur les peaux les plus sensibles, elle élimine le poil uniquement en surface, avec une repousse de celui-ci en quelques jours en général.

La cire d’épilatoire

Méthode très populaire d’épilation temporaire, la cire d’épilatoire est une technique qui permet d’arracher le poil à sa racine. Il s’agit d’une des techniques qui permet d’avoir un temps de repousse considérablement augmenté. Cependant, il s’agit d’une technique plus douloureuse, et qui n’est pas forcément adaptée aux peaux les plus sensibles.

L’ÉPILATION PERMANENTE

Pour éradiquer les poils sur de nombreuses zones du visage et du corps, il existe différentes méthodes d’épilation permanentes à progression définitive.

1. L’ÉPILATION LASER

L’épilation au laser est aujourd’hui considérée comme la technique la plus efficace et la plus évoluée pour obtenir un résultat durable. Il s’agit d’une pratique médicale que seuls les médecins et les dermatologues sont habilités à utiliser. En effet, ce type d’épilation ne pourra être pratiqué dans un institut de beauté. Les données statistiques indiquent que l’épilation au laser permet de détruire 80 à 95 % de la pilosité des zones traitées selon les patients. Il est également constaté que dans 1 % des cas, l’épilation au laser peut ne pas être définitive ou efficace.

Principe

La technique d’épilation au laser repose sur l’élimination du poil à sa racine par destruction du follicule pileux. Le laser produit un faisceau de lumière qui cible la mélanine du poil, puis qui se convertit en chaleur afin de provoquer la thermocoagulation puissante et profonde du bulbe pilaire. C’est cette coagulation de la racine du poil qui va permettre l’épilation progressivement définitive du poil, tout en respectant la peau environnante. Toutes les zones peuvent être épilées au laser. Les meilleurs résultats sont obtenus sur les poils foncés combinés à une peau claire. Les poils blonds ou très clairs captent très peu la lumière du laser ; ainsi, recevant moins la chaleur, ils ne répondent que peu ou mal au traitement et ne sont pas détruits.

De la même façon, tous les poils ne poussent pas en même temps. Les poils visibles sont les poils en phase de croissance (phase anagène). L’autre partie des poils sont en phase de dégénérescence (phase catagène) ou en phase de repos dans le but de créer un nouveau poil (phase télogène). L’épilation au laser est efficace uniquement sur les poils en phase de croissance. En effet, c’est à ce moment-là que la racine du poil est la plus chargée en mélanine, ce qui permet au laser de délivrer la chaleur sur le bulbe pilaire. Les phases de repos du poil peuvent durer jusqu’à plusieurs mois ; c’est pour cela que pour épuiser le capital pileux d’une zone, il faut la traiter à plusieurs reprises sur une période d’un an environ.

Les différents types de laser

  • Les lasers à effet thermique

Comme le laser Alexandrite par exemple, d’une longueur d’onde puissante de 755 nm et de pénétration moyenne. C’est au contact de la mélanine du poil que le laser monte en température et désintègre sa racine. Il est idéal pour le traitement des poils foncés sur les phototypes clairs (I à IV).

  • Les lasers à effet photomécanique

Comme le laser ND-Yag par exemple, d’une longueur d’onde de 1064 nm. Ce laser est plus adapté aux peaux mates, foncées ou noires, et dans le traitement des poils plus clairs (châtain foncé/clair). En effet, le laser à effet photomécanique vise moins le pigment de couleur, mais davantage l’hémoglobine qui entoure le follicule pileux. De cette façon, il permet de ne pas brûler les peaux foncées qui contiennent plus de mélanine. Le laser ND-Yag pénètre plus profondément dans l’épiderme, et ne présente, lui non plus, aucun risque pour la peau. Il nécessite cependant un nombre de séances plus élevé que le laser à effet thermique pour arriver au résultat escompté.

Déroulement d’une séance d’épilation laser

  1. Avant toute séance, une consultation avec l’un des médecins du centre Iéna21 sera réalisée. Lors de cette consultation, le médecin examine le patient, valide sa compatibilité avec l’épilation laser et choisit la machine ainsi que son paramétrage en fonction du phototype et de la couleur du poil du patient. C’est également lors de cette consultation qu’un nombre de séances sera défini et un devis établi (modulable en fonction de la réaction du poil au traitement).
  1. Le médecin vous demandera de raser la zone à traiter la veille de la première séance d’épilation. Le jour de la séance, le médecin et le patient s’équipent d’une paire de lunettes de protection afin de protéger leurs yeux des rayons laser. Ensuite, le médecin nettoie légèrement la zone de traitement, puis met en marche le laser qui envoie des impacts de 5 millièmes de seconde sur la peau, ainsi qu’un jet d’air froid pour atténuer les potentielles sensations de picotement ou de brûlure.
  1. Après la séance, le médecin vous applique une crème réparatrice et apaisante sur la zone traitée.
  1. Le programme de traitement est établi en fonction de la pilosité de départ, de la repousse des poils et est dépendant de la zone traitée. En général, la deuxième séance est réalisée entre 3 à 6 semaines après la première. Il faudra ensuite compter 6 semaines environ entre la seconde et la troisième séance, puis 2 à 3 mois entre les autres séances en fonction de la repousse des poils. Des séances d’entretien peuvent ensuite être nécessaires. Il faut compter en moyenne 5 à 8 séances pour obtenir les résultats escomptés, et 7 à 10 séances pour le duvet du visage ou les poils plus clairs.

Précautions, contre-indications et limites de l’épilation laser

  • Il est nécessaire de ne pas s’exposer au soleil au moins un mois avant la séance d’épilation au laser, et au moins une semaine après la séance. De la même façon, il ne faut pas arracher les poils avant la séance d’épilation, car la présence du bulbe pileux est nécessaire pour que le laser fonctionne.
  • Le bronzage, la grossesse, l’allaitement, les traitements médicaux photosensibilisants, l’herpès, les infections et autres lésions cutanées, sont des motifs de contre-indication à la réalisation du traitement par épilation laser.
  • Les résultats des expériences cumulées depuis plus de 20 ans montrent qu’un faible pourcentage de patients n’arrivent pas au résultat souhaité, sans que les causes soient déterminées. De plus, le laser a montré son inefficacité sur les poils blancs, blonds et roux.

2. L’ÉPILATION À LA LUMIÈRE PULSÉE

L’épilation à la lumière pulsée, ou IPL (Intense Pulsed Light), utilise des impulsions de lumière pour cibler la mélanine afin d’éliminer les poils indésirables de manière semi-permanente. L’épilation au laser et la lumière pulsée ont la même action sur le poil, mais agissent selon des techniques différentes. En effet, la lumière pulsée émet une lumière plus diffuse et moins puissante pour un usage compatible avec une épilation en institut ou à domicile. L’efficacité de la lumière pulsée varie en fonction de : la couleur des poils, la couleur de la peau et la qualité de l’appareil utilisé. En général, cette technique ne garantit pas une élimination totale des poils mais permet de réduire significativement leur repousse, à condition de retoucher régulièrement les zones épilées.

Les zones de traitement idéales pour une épilation à la lumière pulsée sont les aisselles et le maillot. Il est déconseillé de l’utiliser sur les muqueuses, les zones sensibles ou sur le duvet et les poils fins. Même si des appareils ont été conçus pour une utilisation domestique, il est important de demander l’avis d’un spécialiste en dermatologie.

3. L’ÉPILATION ÉLECTRIQUE À HAUTE FREQUENCE

Le principe de l’épilation électrique à haute fréquence repose sur l’insertion d’un micro-filament dans le follicule pileux, qui va porter le courant de haute fréquence à la racine du poil. Le bulbe est alors supprimé définitivement par des processus de thermolyse et d’électrolyse, et ce, sans perforer l’épiderme ou causer de saignement. Par exemple, l’une des machines les plus efficace sur le marché est l’Apilus xCell Pro, qui est le seul appareil à proposer un courant haute fréquence de 27MHz. Environ 6 fois plus rapide que les autres machines d’épilation électrique à haute fréquence, il permet d’envoyer des impulsions plus précises tout en réduisant le réchauffement des tissus environnants.

Il s’agit de la solution pour épiler de manière définitive les poils fins, blancs, blonds et roux, et ce pour tous les phototypes. Il s’agit cependant d’une technique plus longue, et donc plus onéreuse que l’épilation laser, car l’épilation électrique nécessite une destruction de chaque poil l’un après l’autre, et non d’une épilation par zone. Sans danger pour la peau ou pour les yeux, car il ne cible pas la mélanine, il s’agit d’un traitement de choix pour l’épilation du visage ou pour les peaux tatouées. L’épilation électrique est notamment recommandée pour finaliser un traitement au laser ou à la lumière pulsée, ou pour corriger une repousse paradoxale liée aux traitements d’épilation permanente.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations ou pour toute prise de rendez-vous.

https://iena21.com/wp-content/uploads/2022/05/IENA21-LOGOHEADER-320x320.png

Le centre vous accueille du lundi au vendredi 9h-14h & 17h-19h

0